Les entreprises perdent les bons employés. 9 critères qui expliquent ce phénomène.

 

 

Beaucoup de managers et de dirigeants se plaignent du départ de leurs meilleurs éléments. Il semblerait que les bons employés ne quittent par leur travail, mais qu’ils quittent leur boss…

Mais pourquoi ?
En Voici les explications.

  1. Les managers font travailler les meilleurs plus que tous les autres

Rien ne fait plus fuir les bons éléments que de les surcharger de travail. Les managers font souvent cette erreur. Faire travailler davantage ses salariés n’est pas une bonne idée. En effet, travailler trop, c’est contre-productif. Une étude de Stanford montre que l’efficacité et la productivité diminuent très nettement quand une personne travaille plus de 50 heures par semaine.
Ces derniers peuvent accepter de travailler plus, mais sûrement pas dans les mêmes conditions. Les augmentations, les promotions, sont des moyens possibles pour augmenter les heures passées au bureau.

  1. Les managers n’ont pas de reconnaissance et ne récompensent pas le travail bien fait

Tout le monde aime être félicité, notamment ceux qui travaillent dur et qui se donnent à fond. Les managers et dirigeants doivent apprendre à mieux communiquer avec leurs équipes et mieux cerner ce qui les fait se sentir bien, et utiles. Si vous récompensez vos salariés à la hauteur de ce qu’ils accomplissent, ils ne partiront pas. Attention aux frustrations fortes que peuvent vivre vos employés.

  1. Les managers ne se soucient pas de leurs employés

La mauvaise relation que les salariés entretiennent avec leur(s) supérieur(s) hiérarchique(s) est souvent la cause principale de leur départ. Certaines entreprises l’ont bien compris et demandent à leurs managers d’adopter une attitude professionnelle, positive, et bienveillante. Il est fortement recommandé de ne pas négliger le facteur humain. Le dirigeant qui n’agit pas de la sorte aura inévitablement beaucoup de turnover dans sa société.

  1. Les managers ne respectent pas leurs engagements

Lorsqu’un manager prend un engagement auprès d’un salarié, il monte dans son estime car il met en avant le fait qu’on puisse lui faire confiance et qu’il est loyal.  Lorsque l’engagement n’est pas tenu ou rompu, le manager donne l’impression d’être irrespectueux. L’employé, lui, se sent trahi.

  1. Les managers embauchent et ne promeuvent pas les bonnes personnes

Quand les managers ne font pas ce qu’il faut pour embaucher des personnes de leur calibre, c’est clairement un facteur de démotivation. Promouvoir certaines personnes qui ne le méritent pas, c’est vécu comme une trahison. La personne qui se retrouve dans cette situation peut le prendre comme un  sérieux revers.

  1. Les managers ne leur laissent pas le champ libre pour vivre leur passion

Les salariés talentueux sont souvent des gens passionnés. Trouver des solutions pour continuer à vivre sa passion au quotidien, améliore la productivité et la satisfaction personnelle. Les managers ont tendance à faire en sorte que leurs meilleurs éléments travaillent en vase clos. Plusieurs études montrent que les employés qui peuvent vivre leur passion, y compris au bureau, voient leur productivité être 5 fois plus importante que la moyenne.

  1. Les managers ne développent pas leurs compétences et ne les font pas progresser

Les bons patrons managent, peu importe à quel point leurs équipes sont douées. Ils prêtent attention à ce qu’il se passe, sont à l’écoute et s’efforce d’être présents pour faire des retours ou donner des conseils. Il est de leur responsabilité de trouver dans quel secteur le salarié, aussi bon soit-il, peut s’améliorer. En effet, plus un employé est bon, plus il apprécie d’être entouré et de progresser. Sans aucun soutien de son encadrement, il ne se sentira pas reconnu et il ne restera pas longtemps.

  1. Les managers ne laissent aucune place à la créativité

En qualité de patron, si vous portez atteinte à leur capacité à changer et à progresser, parce que vous  voulez les garder tel qu’ils sont, vous vous tirez une balle dans le pied. Limiter leurs désirs de créer, c’est prendre le risque majeur de les voir trouver ce qu’ils recherchent ailleurs, dans un environnement plus favorable.

  1. Les managers ne les challengent et stimulent pas intellectuellement

Les bons et grands patrons challengent et stimulent leurs employés afin de les entrainer à accomplir ce qui, au départ, semble irréalisable. Plutôt que de donner des objectifs progressifs, ils proposent des buts très élevés de façon à faire sortir les salariés de leur zone de confort et les pousser à se dépasser. Pour des salariés particulièrement compétents et intelligents, faire des choses banales et simples appelle à l’ennui. Là encore, si ce type de situations se présente trop souvent à leur goût, ils n’hésiteront pas à trouver leur bonheur ailleurs.

Pour conserver leurs meilleurs éléments et faire grandir l’entreprise, les managers doivent  prendre très au sérieux le management qu’ils mettent en place. Un employé talentueux n’a que l’embarras du choix dans sa vie professionnelle. S’il décide de partir, il sait qu’il retrouvera facilement du travail ailleurs Pour éviter d’en arriver là, il y a 5 grandes règles à respecter : les motiver, les aider à progresser, se montrer reconnaissant, leur laisser un espace d’expression pour leur créativité et enfin leur montrer l’exemple.

Ces conseils vous ont été utiles ? Vous souhaitez en discuter avec l’équipe de christian-arnoult-consulting? Contactez-nous !

 Name: Email: Telephone: question