Le SOURIRE, la plus subtile des expressions humaine.

Un sourire ne coûte rien.

On s’en souvient parfois toute une vie.

C’est un rayon de soleil, hiver comme été.

Si vous ne recevez pas le sourire que vous méritez

Soyez généreux, donnez le votre…

Nul en effet n’a autant besoin d’un sourire

Que celui qui ne sait pas en donner.

 Le sourire c’est quoi au juste ?

Le sourire est une expression du visage témoignant en général de la sympathie. Mais ce léger relèvement des commissures des lèvres vers le haut reste un mystère sur bien des points. Son fondement psychologique est complexe, et mystérieux. Le sourire se situe à l’interface des émotions, du vécu, de la personnalité d’une part et de l’expression issue de processus nerveux et musculaires, d’autre part. Il exprime généralement le plaisir, l’amusement, l’ironie et joue ainsi un rôle social important.

Le mot sourire est apparu au Moyen Âge, issu du verbe latin sub-ridere qui signifie prendre une expression rieuse ou ironique, destiné à tromper, mais le sens se rapproche plus du mot latin risus qui appartient au vocabulaire du rire.

Combien de fois sourions-nous par jour ?

Impossible de le dire, tant cela dépend des personnalités et des instants choisis. Mais sourions-nous toujours pour exprimer le plaisir ? Complexe, il révèle ce que nous sommes.

A quand remonte le premier ?

A la naissance, il n’existe pas. Il apparaît chez le bébé entre son 30e et son 45e jour, au plus tard à 3 mois, pour exprimer un contentement à la vue d’une personne familière, à l’écoute d’un son mélodieux ou après un repas. L’apprentissage par imitation va ensuite jouer son rôle et donner tous son sens au sourire.

sourire3 (2)

 

Timide, narquois, carnassier, glamour, conquérant… . Desquels usez-vous ?

Le sourire de bienvenue, celui qui nous accueille.

Le sourire de bienvenue ou de politesse, à la fois proche et distancié, met spontanément à l’aise, même si l’on n’a aucun lien avec celui qui nous l’adresse. Il n’entre pas directement dans notre sphère intime, ne s’adresse pas à qui nous sommes, mais à ce qu’il y a d’universel en nous. « Un sourire sincère touche en nous quelque chose d’essentiel : notre sensibilité innée à la bonté », souligne le dalaï-lama dans Sagesse ancienne et monde moderne (Le Livre de Poche, 2002).

Le sourire complice, celui qui nous rassemble 

Le sourire complice exprime l’appartenance à une même histoire. Il révèle une entente étroite, une connivence avec certains êtres choisis. 

Le sourire séducteur, celui qui désarme 

L’éthologue allemand Irenäus Eibl-Eibsfeldt a montré que le sourire est partagé dans la plupart des rites de séduction à travers le monde. En France, le sourire est toujours ce que les femmes apprécient le plus chez un homme (37 %), avant le regard (13 %) (sondage Baileys-Ifop, 2005). Le sourire assure et rassure à la fois.

Le sourire défensif, celui qui nous préserve 

Face à l’inconnu, le sourire est notre première arme, une forme de lâcher-prise destiné à paralyser nos pulsions agressives et à neutraliser celles que l’autre peut ressentir à notre égard. C’est un signe d’apaisement que nous partageons avec toutes les civilisations du monde.

Le sourire audacieux, celui qui nous donne de l’assurance

S’obliger à sourire nous entraîne à retenir les aspects positifs, à mettre en avant nos succès plutôt que nos échecs. Le sourire nous aide à mieux gérer notre stress, à faire face aux changements avec davantage de sérénité. Un sourire crée du sourire…

Le sourire gêné, celui qui nous excuse

Loin de toujours exprimer le plaisir, le sourire peut aussi marquer notre volonté de prendre de la distance : un sourire gêné peut nous monter aux lèvres lorsque nous venons de commettre un impair et que la honte nous submerge. C’est le sourire commentaire, celui qui marque le désarroi. Si nos sourires sont une force dans nos relations, c’est aussi parce qu’ils expriment… nos fragilités.

Souriez en toute occasion avec générosité et sans relâche. C’est une source de vie, de joie et de bienveillance. !

Si vous souhaitez retrouver le sourire, contactez nous.

 Name: Email: Telephone: question